Partagez | 
 

 Coeur de bois [PV Khaelan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Créature
Mänen Vitdrömavatar

 :Peuple :
Créature
 :Âge du personnage :
19 ans
 :Equipement :
des bricoles et de la volonté


* * *

Vêtements:

MessageSujet: Coeur de bois [PV Khaelan]   Dim 10 Aoû 2014 - 13:20

Elle avait passé la nuit au creux d'un arbre. Mal, malgré les bruits de la forêt la berçant. Rêves et cauchemars s'étaient succédés, les derniers guère plus douloureux que les premiers. Alors que la rosée investissait les bois, Mänen se redressa lentement, abandonnant l'idée de retrouver le sommeil pour se laisser glisser au sol. Là, elle s'ébroua avant de s'avancer dans la forêt. Il lui restait quelque part des amandes et des noisettes, mais compléter ce repas sinon frugal de fruits voire de quelques racines et champignons n'aurait pas fait de mal. La chimère s'aventura donc un peu plus avant dans la forêt pour y faire sa cueillette, ramasser un peu de bois qui lui permette de faire cuire ses trouvailles. Il aurait peut-être fallu qu'elle envisage de chasser, mais depuis que ses cornes l'identifiaient à la faune et que les créatures de bois l'adoptaient plus facilement, l'idée la faisait broncher.

À défaut, donc, elle fit provision de ce dont elle avait besoin et creusa dans de la terre meuble un creux où allumer son feu sans danger, non loin de la rivière - pour l'eau, certes, mais par réflexe, aussi. Là, elle fit griller ses champignons accompagnés de baies et d'herbes aromatiques avant d'étouffer les braises sous quelques poignées de terre. Les lèvres encore rougies, Mänen hésita, regagna finalement l'herbe moelleuse de la berge, non sans y emmener une pierre un peu creuse qui pourrait faire office de pilon, étala sur un pan de roc quelques unes de ses dernières trouvailles - des bouts de bois d'un blanc étonnant, des fleurs, quelques plantes, une poignée de graines... Méticuleusement, elle tria le diverses plantes en bouquets à faire sécher, par propriétés, alors que ses pensées vagabondaient. Elle ne pouvait pas errer éternellement. Ce n'était pas une vie. Peut-être qu'elle pourrait trouver le moyen de faire étape dans un village ondin, jouer les herboristes ? Restait à en trouver un, murmura une petite voix au fond de son esprit alors qu'elle écartait un dernier bouquet odorant pour se saisir d'un éclat de bois blanc, reperée le soir précédent. À gestes sûrs, elle en coupa un bout, commença à dégrossir une forme, à en percer le centre dans l'intention d'en faire une perle à tresser dans sa chevelure, entre quelques plumes.

Un craquement de brindille lui fit relever la tête, aux aguets. La chimère aurait juré pourtant que les chants d'oiseaux et autres manifestations de la forêt que tout allait bien ne s'étaient pas interrompus. Lentement, elle ramena sous elle ses jambes, prête à fuir, espérant que ce ne serait pas nécessaire... puis elle réalisa ce qu'elle faisait - se tapir dans les bois, fuir au moindre souffle de vent dans les branches. Inspirant profondément, elle se releva, rangea bouquets odorants et esquisses de perles et fit quelques pas en avant, tous sens aux aguets. Parce que certes, la forêt ne l'avait pas prévenue d'un danger, mais que dans le doute, mieux valait être trop prudente que pas assez, au risque de déployer des merveilles de précautions pour simplement tomber face à un cerf.

"Qui va là ?"

Sa propre voix ne s'éleva pas vraiment. C'était toujours mieux que le silence et la fuite, cela dit, non ? N'empêche que, malgré toutes ses bonnes résolutions, elle ne s'en tint pas moins droite dans la lumière du petit jour qui baignait sa crinière de reflets roux... et prête à prendre couvert au cas où - plus par peur de regards horrifiés, d'ailleurs, que d'une blessure, d'une flèche. Les flèches, elle pouvait les extraire, soigner les plaies qu'elle occasionnaient. Les regards, en revanche...
Revenir en haut Aller en bas
Elfe
Khaelan Eklemtaälavatar

 :Peuple :
Elfe sylvain
 :Âge du personnage :
85
 :Equipement :
Ses vêtements, un poignard, son luth, sa lyre, un journal de bord et du matériel pour y écrire. Et une chaîne solide.


* * *

Vêtements:

MessageSujet: Re: Coeur de bois [PV Khaelan]   Jeu 14 Aoû 2014 - 4:29

C’était une matinée agréable dans la Forêt du Sanctuaire. À l’ombre des grands arbres, la mélodie des oiseaux berçait Khaelan alors qu’il cueillait des petits fruits pour son repas. Loin de la route, l’elfe était seul sans l’être réellement, la nature grouillant tout autour de lui. Quelle ne fut donc pas sa surprise lorsqu’une voix humaine s’ajouta, à peine perceptible, à la symphonie de la nature. Tiens donc, j’ai de la compagnie?

L’elfe dirigea son regard à gauche, puis à droite. Lorsque dans son champ de vision se dessina une silhouette féminine, il s’approcha, levant ses bras en signe de paix.

« N’ayez crainte. » Sa voix, amicale, s’éleva au-dessus du brouhaha de la forêt. « Je ne vous veux pas de… »

Tout d’un coup, Khaelan figea. Son regard s’était posé sur les bois couronnant la chevelure brune de ce qui lui avait d’abord paru être une humaine normale.

« … mal. » La phrase s’acheva péniblement, à peine audible. Lentement, les bras de l’elfe redescendirent à ses côtés, alors que dans sa tête, ses pensées se déchaînèrent. Quelle explication pouvait-il bien y avoir à l’étrange mélange entre homme et animal – cerf, plus précisément - se trouvant devant lui. Rapidement, il passa en revue une demi-douzaine de légendes communes avant de se rappeler une histoire racontée maintes fois en Lyzangard : il existerait, en ces terres, des humains possédant des traits animaux. Des « Chimères », les appelait-on. Certains disaient d’eux qu’ils étaient le résultat d’expériences faites par des vampires, mais la plupart remettent en cause l’existence même des suceurs de sang. Mais Khaelan avait des raisons d’y croire. Raisons qui avaient pris la forme dans le regard apeuré d’un jeune enfant cherchant à fuir les chasseurs immortels. Et il comprit alors pourquoi.

L’elfe s’avisa soudain qu’il fixait l’inconnue depuis trop longtemps. Embarrassé, il secoua sa tête, sentant une rougeur envahir son visage.

« V-veuillez m’excuser! Vous dévisager de la sorte… où sont donc passées mes manières? »

Il fit un pas en avant, puis s’inclina devant la chimère.

« Khaelan Eklemtaäl, voyageur et barde. À votre service. »

Revenir en haut Aller en bas
Créature
Mänen Vitdrömavatar

 :Peuple :
Créature
 :Âge du personnage :
19 ans
 :Equipement :
des bricoles et de la volonté


* * *

Vêtements:

MessageSujet: Re: Coeur de bois [PV Khaelan]   Mar 2 Sep 2014 - 12:26

Une voix lui répondit, rassurante, une silhouette se découpa sur fond de branchages et de feuilles. Tout irait bien, se répéta la Chimère. Tout irait bien. Puis la phrase mourut sur les lèvres de son interlocuteur et elle put presque sentir son regard s'accrocher à ses bois et s'y emmêler. Tout s'emmêlait dans ses cornes - les branches, les feuilles, les regards, la honte... Elle avait rentré la tête dans les épaules presque avant de réaliser, comme si le geste pouvait tout dissimuler - ses cornes, ses tâches, sa crainte mêlée d'espoir. Après tout, espoir il y avait. Alors qu'elle examinait son vis-à-vis en quête d'un indice sur le fil de ses pensées, elle remarqua enfin les oreilles en pointe sous la chevelure claire. En vraies pointes. Elle avait vu déjà des oreilles un peu moins rondes, un peu plus anguleuses, mais ces pointes-là, impossible de les rater ou de les confondre. Elles étaient, elles aussi, un signe distinctif.

Les mots mirent quelques temps à percer son étonnement et la curiosité qui gagnait du terrain progressivement. Mänen s'ébroua, rassembla ses esprits à temps pour réassembler les phrases à partir des syllabes saisies au vol. Des excuses, notamment - des mots qu'elle n'avait pas entendus depuis quelques temps, depuis un temps d'avant les cauchemars. La chimère se permit un sourire timide, un peu comme si les muscles avaient depuis le temps oublié comment réagir, comment former cette expression-là.

"Je crois que nous sommes deux à avoir oublié nos manières. Ce n'est pas grave."

Ce n'étaient pas des excuses formelles, mais on s'en approchait sur le fond, sur l'intention. Elle brossa nerveusement ses vêtements, ses iris errant sur les environs. Pour la première fois depuis longtemps, elle ne chercha pas de voie de repli, se contentant de confirmer ce qu'elle avait perçu : la nature autour d'elle continuait à chanter et bruire comme si de rien n'était, comme si aucun danger n'était à annoncer. Elle inspira profondément. Tout irait bien. Il n'y avait d'autre danger que sa propre peur, ici. Lentement, la jeune femme fit un pas, puis un second, sur l'herbe moelleuse qui poussait à profusion, abolissant la distance qui les séparait ou au moins une partie de cette distance, s'inclina légèrement, comme l'avait fait l'elfe avant elle.

"Je suis Mänen. Mänen Vitdröm. Enchantée, Sieur Eklemtaäl. Je suppose que je pourrais me définir comme herboriste..."

L'hésitation s'invita dans sa voix sur la dernière phrase. Elle était gitane, ou l'avait été. Elle aurait voulu le revendiquer sans vraiment l'oser - pas alors qu'elle était devenue par la force des choses une créature terrestre. La demoiselle aurait eu l'impression, quelque part, de tricher en se présentant en tant que fille de l'eau. Embarrassée, elle reporta son regard sur ses pieds, chercha quels mots pourraient estomper son malaise avant qu'il ne creuse un trou silencieux dans l'esquisse de conversation.

"Si je puis me permettre... Vous ne voyagez pas par les routes ou sur l'eau ? Ce sont des chemins plus simples que les bois, pourtant..."
Revenir en haut Aller en bas
Elfe
Khaelan Eklemtaälavatar

 :Peuple :
Elfe sylvain
 :Âge du personnage :
85
 :Equipement :
Ses vêtements, un poignard, son luth, sa lyre, un journal de bord et du matériel pour y écrire. Et une chaîne solide.


* * *

Vêtements:

MessageSujet: Re: Coeur de bois [PV Khaelan]   Dim 7 Sep 2014 - 3:37

Ce ne fut que lorsque la demoiselle aux bois de cerfs adressa à Khaelan un sourire timide que l’elfe remarqua à quel point elle était tendue. Sa tête, repliée comme une tortue cherchant abri dans sa carapace… L’hésitation qui transpirait de ses gestes, même après avoir exprimé son pardon envers les manières de son interlocuteur… Et pourtant, elle ne cherchait pas à prendre la fuite.

Quelques pas dans sa direction en étaient la preuve. Elle voulait surmonter ses craintes. Ou sa honte.
Les yeux de Khaelan brillaient d’excitation. Pouvoir s’entretenir avec une chimère, en connaissance de cause qui plus est, était un privilège incroyable. Mille et une questions s’entassèrent dans sa tête. Mais il devait se contenir. Il ne laisserait pas un manque de finesse faire fuir la demoiselle.

« Tout le plaisir est pour moi, mademoiselle Vidtröm. » répondit-il à la présentation de la chimère. « Et l’herboristerie est une bien belle discipline. »

Il avait fait fi de l’hésitation de Mänen lorsqu’elle avait énoncé sa profession. L’elfe comprendrait bien un jour où l’autre, à condition d’entretenir la bonne disposition que la demoiselle avait envers lui.

Lorsque Mänen se questionna sur son moyen de transport, Khaelan la corrigea.

« Détrompez-vous : je voyage bel et bien sur la route. Seulement, je voulais cueillir quelques fruits pour mon repas. Histoire de me garder quelques rations avant d’attaquer le Sanctuaire. »

Il observa la réaction de la chimère, se doutant qu’elle aurait des questions à poser. Ce n’était pas tous les jours qu’on pouvait rencontrer quelqu’un se dirigeant vers un des légendaires Sanctuaires. Lui-même ne savait pas que le destin l’amènerait là quelques jours auparavant.

« Et vous… J’imagine que vous utilisiez la forêt pour fuir les regards indiscrets. N’est-ce pas? »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Coeur de bois [PV Khaelan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Coeur de bois [PV Khaelan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Harmony :: CONTREES :: Midgard - Royaume des Humains :: Territoires Eivind-