Partagez | 
 

 Lenwë

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fondatrice
Lenwëavatar

 :Peuple :
Indéfini
 :Âge du personnage :
18 ans
 :Equipement :
Clés du forum


* * *

Vêtements:

MessageSujet: Lenwë   Ven 2 Déc 2011 - 20:54


Si jamais l'envie vous prend de passer par ici, s'il vous fait passer par là, alors tous mots sont les bienvenus.
On apprend énormément des Autres, voilà une chose dont je suis certaine. Et on ne cesse jamais d'apprendre, de même.

Donc mes bras sont grands ouverts à toutes les critiques et/ou remarques!
Merci °°


_________________
Personnage rp: Jiliann Hesyl

Revenir en haut Aller en bas
http://final-harmony.forumactif.com
Elfe
Khaelan Eklemtaälavatar

 :Peuple :
Elfe sylvain
 :Âge du personnage :
85
 :Equipement :
Ses vêtements, un poignard, son luth, sa lyre, un journal de bord et du matériel pour y écrire. Et une chaîne solide.


* * *

Vêtements:

MessageSujet: Re: Lenwë   Sam 3 Déc 2011 - 15:50

Très beau texte, très philosophique. Bien écrit, choix de mots irréprochable à mon humble avis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invitéavatar


MessageSujet: Re: Lenwë   Sam 3 Déc 2011 - 16:31

J'ai lu ton texte... et j'avoue qu'il m'a laissé assez perplexe ! (parce que je viens de faire le cours sur l'existentialisme en philo, peut-être...) Il est vrai que dans la forme, tu le sais, je suis toujours aussi addict, mais dans le fond, j'ai eu *un peu* du mal à tout saisir, en fait.

Mais bon, après plusieurs relecture, j'ai quand même tout compris, même si certaines de tes constructions de phrases me laissent songeuse, dont quelques sont sans doute issues de fautes de frappe (du genre "en lorsque" "se violence"...) mais aussi certaines que je ne trouve pas vraiment française (ensuite, c'est fort possible que je sois dans l'erreur, comme je ne suis absolument pas une référence dans ce domaine ci) dont celle ci : "[...] celle qui aura fait de l’Homme que tu t’enorgueillissais être devenu un animal gauche et docile, affaissé." j'ai un peu du mal -_-"

Si on oublie ces détails sans trop d'importance, j'ai été vraiment prise dans ce texte : la violence qu'il dégage est marquante, presque hypnotique, et même si à la première lecture l'enjeu ne se fait qu'apercevoir, arrivé à la fin, j'ai ressenti cette grande déception ("Pourquoi est ce que c'est si court ? J'en veux encore !!!!") ce qui est signe, pour moi en tout cas, que j'ai accroché !
Une autre remarque, qui pour ma part à une importance (mais je dois être en mode solo dans ce cas !), c'est au niveau du rythme et des sonorités. Peut-être que ton texte passerait encore mieux s'il était plus fluide à lire, mais c'est un avis très personnel, comme je suis assez fan de la prose poétique (et non de la poésie en prose, nuance !)

Enfin bon, voilà voilà, ce ne sont juste que des premières impressions rédigées à l'arrache. J'ai hésité à partir dans un débat philosophique à ce sujet, mais bon... Qu'en dis-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
Lenwëavatar

 :Peuple :
Indéfini
 :Âge du personnage :
18 ans
 :Equipement :
Clés du forum


* * *

Vêtements:

MessageSujet: Re: Lenwë   Sam 3 Déc 2011 - 17:18


Déjà, je vous remercie pour vos critiques, je ne demande que ça.
Il me semblait avoir fait attention aux fautes de frappe cette fois-ci, mais lorsque j'écris ou je recopie mes textes j'avoue avoir du mal à me détacher des mots, du sens, du rythme et je m'emballe facilement. Je m'excuse pour cela, et je vais de ce pas réparer les erreurs.
Pour ce qui est de la longueur, je m'étonne moi-même, moi qui n'arrive jamais a terminer un texte, j'ai ici voulu jeter une pensée, simplement. En ce moment, je rédige quelques pages comme ça, au hasard, mais je compte m'en servir par la suite.
Et ta remarque est très juste concernant la philosophie, je peux te dire qu'à 8h par semaine avec un professeur passionné et passionnant, les questions et les réflexions prennent beaucoup de place. Et l'écriture n'est que leur prolongement logique.

Pour ce qui est de la phrase que tu as du mal à saisir Shadow, ne t'inquiète pas, tu n'es pas la seule dans ce cas, certains de mes amis m'ont posé la même question. Je suis dans le théâtre depuis un certain nombre d'années, cela fait partie plus qu’intégrante de ma vie et c'est visible avec une facilité déconcertante au travers de mes textes. Lorsque j'écris, je lis mes phrases à voix haute, je respire mes phrases, je fais mes poses, je change tel mot, je peux passer plusieurs minutes sur le placement d'une virgule, etc. Mais il est toujours difficile de donner au lecteur qui ne peut pas nous entendre les structures que nous avons créé pour nos phrases.

"[...]tes lourdes pattes malhabiles fendront l’air à la recherche de celle qui aura fait de l’Homme que tu t’enorgueillissais être devenu un animal gauche et docile, affaissé."

J'ai supprimé mes virgules, j'ai passé du temps sur cette phrase et j'ai finalement cédé à la fluidité [et je dois dire que c'est un sacré pari que de tenter de rendre fluide un texte sur un tel thème]. Les bras de cet homme, ici comparé à un animal imposant et docile comme un chien, cherchent celle qui l'a transformé. Celle qui a fait un chien de l'homme qu'il s’enorgueillissait être devenu.
Je ne sais pas si c'est plus clair comme ça, je l'espère.

Je travaille beaucoup sur la fluidité, mais c'est complexe et je ne brille pas dans ce domaine. C'est quelque chose qui ne demande qu'à évoluer chez moi, c'est un défaut qui revient sans cesse. J'ai besoin du sens de chaque mot, j'ai besoin que chaque mot ressente quelque chose, transmette un sentiment, et que le texte en devienne vivant. Il y a encore beaucoup à faire pour en arriver à ce point, mais je ne perd pas espoir!
Je voulais parler de la solitude comme d'une femme, comme d'une addiction. Je voulais parler de la solitude comme, justement, d'une présence. J'aime cette idée, cette sorte d'oxymore.


_________________
Personnage rp: Jiliann Hesyl

Revenir en haut Aller en bas
http://final-harmony.forumactif.com
Invité
Invitéavatar


MessageSujet: Re: Lenwë   Lun 12 Déc 2011 - 21:22

Ah, oui, d'accord, je vois ce que tu as voulu dire dans cette phrase ^^ je pense que j'aurai mis à ta place deux poits ":" pour un peu plus expliciter le sens et également forcer la pause, mais bon...

Quant à la fluidité/sonorités/rythme, c'est une difficulté que je rencontre aussi assez souvent. (ça me rappelle un jour, mon frère lisant un de mes texte : "c'est bien, mais cette phrase... elle est vraiment nulle.") Généralement, ce que je fais, je m'en remets à la versification : en construisant les phrases en alexandrin, ou même seulement en hexamètre, ou au moins garder un rythme 4/5 ou autre sur au moins deux ou trois phrase peut donner un certain style et une fluidité relative.
Mais bon, je reconnais que c'est déjà un exercice assez fastidieux, d'autant plus que certaines phrases ne sont belle que dans leur simplicité mené à son paroxysme. Je m'explique. A la fin d'un de mes textes se trouvait la phrase "Pour qu'à la fin tout devienne cendre". Pour que la phrase soit belle et fluide, il fallait "isoler" le "tout" sinon, tu peux toujours essayer de la lire d'une manière belle... c'est assez hardu ! Effectivement, il faut que la phrase soit relativement équilibrée, et la seule solution est 4/1/4... Mais vient le problème du "Comment le faire comprendre au lecteur ?" ! Et là ben... VDM ! Je pourrais user des virgules... mais ce ne serait pas français ! Seul solution (proposée par mon frère) : "Pour qu'à la fin tout redevienne cendre". Mais ensuite, faut-il concéder le sens à la fluidité ? That is the question, dear !
L'idéal serait bien sûr de faire comme notre ami Flaubert qui ne s'arrêtait pas à une version de phrase qui lui convenait... mais bon, y'a des génies !

Bref, ton texte m'en a inspiré un autre, mais je dois encore le retravailler un peu avant de te le faire lire !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invitéavatar


MessageSujet: Re: Lenwë   Dim 1 Jan 2012 - 21:29

---

Ai-je raison de voir à ce texte un exorcisme du sexe ? De la violence, de la répugnance... J'avoue de pas avoir compris à cent pour cent, mais bon quand je lis tout ces textes je me dis que la littérature française à un avenir quand même, et c'est pareil pour les autres. C'est vrai que la fluidité est un peu haché par moment j'ai trouvé -ce qui est normal quand on emploie une construction de texte si difficile- mais ça sortait du fond du coeur je crois, et ça... bravo.

---
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Lenwë   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lenwë

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Harmony :: ESPACE DETENTE :: Coin des Artistes :: Ecriture :: Commentaires-