Partagez | 
 

 Famille Invidia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fondateur
Dyn Astyavatar

 :Peuple :
Humain
 :Âge du personnage :
22 ans
 :Equipement :
Clés du forum


* * *

Vêtements:

MessageSujet: Famille Invidia   Dim 15 Avr 2012 - 22:09

La Maison Invidia

La vague déferle sur les traîtres.



La famille Invidia a autrefois possédé la couronne, mais cela remonte a fort longtemps. Désormais, les histoires de trônes passées aux Eivind, on reconnaît volontiers à cette famille la plus grande flotte d'Yggdrasil, si l'on oublie celle supposée des Osfrid. Leurs terres sont généralement accueillantes, leurs tavernes bien animées, mais les taxes y sont chères, notamment dans le milieu maritime.


Histoire

Les Invidia existaient bien avant le couronnement d'Alawyn I, ces derniers possédant déjà leurs terres, à quelques hectares près. Ce n'est pourtant que suite au mariage avec la jeune Falide, de la maison Osfrid, que le règne des Invidia commença avec Jaseth le Brave. Lui succédèrent Jaseth II, III et IV, avant que la couronne ne soit reprise par William Cœur d'Or. Bien que la maison ait proposé à l'époque un tout autre héritier, le conseil fut plus rapide à se décider.
Après que la couronne leur eut échappé, la maison Invidia arrêta net tout commerce avec les Eivind, provoquant ainsi une famine à Mannheim, aujourd'hui encore dans les mémoires. Il y eut également quelques conflits mineurs à la frontière entre les deux territoires suite à la tension qui s'était instaurée entre William et le Seigneur de l'époque, Kaerith VI, qui aurait préféré se faire écarteler plutôt que de plier le genou devant le nouveau roi. La guerre ne fut évitée que grâce aux soutiens de quelques familles pour les Invidia, promettant en cas de bataille un nombre non négligeable de victimes, ce que ne souhaitait en aucun cas Cœur d'Or. Les ventes reprirent ensuite vers la fin du règne de William, lorsqu'un mariage fut proposé à la maison noire et bleue. Mais les prix restèrent tout de même élevés.
Aujourd'hui, les taxes de passage sur les terres Invidia sont assez conséquentes : il faut payer pour entrer dans l'une des deux villes, et également payer si un navire doit passer par Rive. Les pêcheurs payent également ce qu'ils arrivent à attraper, et les produits qui quittent le territoire sont aussi surtaxés dès la frontière passée. Si bien que la majorité des recettes arrivent directement dans les poches du Seigneur Invidia.


Seigneur

Le seigneur actuel, âgé de 49 ans, se nomme Kederic. Il a eu pour première femme Filinia qui mit au monde cinq garçons (Jerired, 28 ans, Coreb, 26 ans, Lelimos, 22 ans, Leth, 18 ans et Qohald 16 ans); et pour seconde femme Aesha, avec laquelle il eut trois enfants : une fille et deux garçons (Isendra, 12 ans, Galif, 10 ans et Ediard, 7 ans).
Le seigneur a également quelques frères et sœurs (douze en tout), tous riches grâce au commerce, et aillant eux-même plusieurs enfants. L'un de ses petits frères, Tybar, s'est désintéressé du commerce pour se charger d'engager et d'entraîner de nouveaux chevaliers, les menant parfois dans certains combats.


Kederic est d'un naturel calme mais sévère, et n'hésite pas à punir ses sujets, même pour une faute dérisoire, afin d'obtenir entière obéissance. Le seigneur Invidia est donc craint de tous, excepté de sa famille qu'il n'ose faire souffrir, plus particulièrement sa propre progéniture.

Aesha est la seconde femme de Kederic, rencontrée dans les bas quartiers d'Argos comme étant la fille d'un bon chevalier. Cette dernière étant très jeune comparé à son époux, il ne fait presque aucun doute qu'elle ait rejoint le lit de ce dernier pour son or. Elle aime lire dans les cartes l'avenir de ses proches, et, étonnement, se trompe rarement.

Tybar est le plus jeune frère du seigneur. Il est en charge de Fort Havok qu'il dirige d'une main de fer, tout en comptant sur de bons amis très bien placés. Ce dernier a pour ambition secrète d'être le prochain Seigneur des Invidia après le décès de son frère, qu'il espère être proche.



Jerired est le digne fils de son père de par son sérieux et son sens des responsabilités, et il compte bien le remplacer à sa mort. Son géniteur s'entretient avec lui chaque jour pour s'assurer qu'il sera digne de lui et de ses ancêtres. Jerired a seulement été élevé pour régner, si bien qu'il n'a jamais pensé à autre chose.

Coreb n'a rien à voir avec son père : il est d'un naturel rieur et dragueur, tout comme l'était sa mère de son vivant. Peu de filles résistent à ses charmes androgynes lorsqu'il offre une rose à sa prochaine victime, généralement pendant des joutes où il ne participe pas, puisque peu doué aux armes. On pense que de nombreux bâtards ont déjà été issus de ses vagabondages nocturnes.

Lelimos n'a pas l'ambition de devenir seigneur, mais il compte bien tout de même hériter d'un bon poste à Mannheim, si possible ministre pour siéger au conseil. Peut-être ses dons de mages l'aideront-ils pour cela. Il compte bientôt partir pour Lleya pour s'y faire connaître avant de conquérir la capitale.

Leth est un enfant agité qui aime défier ses sujets en duels, qu'ils lui laissent gagner. Il commence à s'en douter et continue de s'entraîner pour devenir plus tard un grand chevalier, puis diriger un fort, de préférence celui de son oncle Tybar, qu'il affectionne tout particulièrement.

Si Leth est agité, Qohald le surpasse, et de loin. Il aime ordonner à ses gardes de malmener les serviteurs qu'il juge pas assez dociles à son goût, et il observe royalement ce genre de scènes. Son père espère faire de cet enfant gâté un homme, mais il n'en a malheureusement pas le temps. Qohald ne pense pas un seul instant à l'avenir.

Isendra est la première enfant issue de l'union de Kederic et de Velissa. Les relations avec sa mère sont conflictuelles, tandis que celles avec son père sont inexistantes. Elle envisage de fuguer vers Heyerdhal pour y devenir une vraie dame, et dans l'espoir de s'y faire adopter.


Coutumes

Il est à noter que les maisons de plaisir sont nombreuses dans les cités Invidia : les chevaliers y sont de très bons clients, surtout avant les batailles. De ce fait, il n'est pas rare de se voir affublé du surnom de bâtard, puisque fils d'une prostituée et d'un père inconnu. Heureusement, il existe tout de même certaines nobles familles, et quelques commerçants fidèles à leur moitié.
Les chevaliers Invidia sont reconnus pour aimer autant la conquête des terres que celle des femmes. Ces derniers jouent parfois d'un instrument de musique et poussent la chansonnette pour charmer les dames les plus nobles. D'autres préfèrent les faire boire quand celles-ci sont faciles. En tout les cas, les chevaliers comptent bien profiter des charmes d'une femme avant chaque bataille, pour se donner du courage disent-ils, sans même se soucier du bâtard qui viendrait à naître ensuite.
Une coutume bien particulière sévit chez les fils de Jaseth : celle de proposer une prostituée à un jeune écuyer le jour de ses 13 ans. Libre ensuite à ce garçon de refuser l'offre, mais les chevaliers ayant organisé la chose risquent de le railler pendant des années sur le sujet.
Ce que l'on doit bien reconnaître aux Invidia, c'est leur courage pendant la bataille. Ces derniers n'ont peur de rien lorsqu'il s'agit de faire honneur à leur famille, qu'ils sont fiers de représenter, sans hésiter parfois même à annoncer tout haut que leur Seigneur devrait, de droit, être roi de Midgard, voire du continent tout entier. S'il faut mourir pour leur Seigneur, les Invidia le feront, la tête haute.
Les enfants sont le plus souvent élevés par leur mère uniquement, le père étant généralement absent ou inconnu. Celle-ci au travail, ces derniers traînent dans les rues où de vraies petites bandes se forment et s'affrontent violemment, causant parfois quelques morts. Chaque petit garçon rêve alors de rejoindre la chevalerie plus tard, même si la majorité d'entre eux deviendront pêcheurs ou commerçants, alors que les filles n'ont autre choix le plus souvent que de rejoindre un bordel, ou au mieux d'épouser directement un chevalier, ou encore d'aider la famille dans le commerce.
Les femmes ne rejoignent bien évidemment pas les rangs des chevaliers. Les Invidia sont plutôt clairs quant aux rôles des femmes : élever les enfants et faire plaisir aux hommes, voire gérer le commerce parfois pour aider le mari. Celles qui travaillent aux maisons de plaisir savent tout de même se défendre si un client ne souhaite pas payer; ou bien les violente.
En ce qui concerne les Dieux, les Invidia ne sont pas de grands croyants, le peu de monuments religieux sur leurs terres en témoigne. Il peut arriver que certains y croient et prient, mais la grande majorité s'en moquera en public. Ils prétendront même, vulgairement, que leurs lieux de culte, ce sont les femmes.


Alliances

La Maison Invidia profite d'être l'une des seule à avoir accès aux ressources maritimes avec les Jörden. Elle vend ainsi une bonne partie de ses pêches à un prix assez conséquent, puisque la concurrence est faible voire inexistante pour certaines espèces de poissons de mer. Si bien que la famille garde des contacts avec tout Midgard, sans pour autant que les échanges soient amicaux.


Couronne

La maison Invidia a eu la grande fierté de porter la couronne pendant quatre générations. Elle espère toujours la récupérer, bien que les moyens et les alliances ne soient pas encore en œuvre pour cela. Mais qu'une chance s'offre à la famille, et elle la saisira vivement. Elle se contente pour l'instant de la fidélité sans faille de son peuple.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://final-harmony.forumactif.com
 

Famille Invidia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Harmony :: PRELUDE :: Le Vieux Grimoire :: V. Politique d'Yggdrasil :: Familles de Midgard (Humains)-