Partagez | 
 

 Retour à Mannheim (solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paysan-berserker
Art Aegirsonavatar

 :Peuple :
Humain
 :Âge du personnage :
18 ans
 :Equipement :
Une armure en cuir clouté, avec des runes censées lui porter chance, deux haches en acier. Une patte de lapin.


* * *

Vêtements:

MessageSujet: Retour à Mannheim (solo)   Dim 16 Sep 2012 - 14:41

<----- Le début de l'histoire...

Art était perdu, il venait de fuir le campement des nains même pas trois jours plus tôt, d'après ce qu'il avait pu voir de la carte il était à moins de 50 km de Mannheim, il avait fait des efforts pour mémoriser le chemin à prendre, comprendre comment fonctionnait une carte. Art était incapable de lire une carte s'il ne prenait pas comme points de références des endroits où il était déjà allé, ce qu'il avait décidé de ne pas faire à cause de l'urgence, et force était de remarquer ... Il était perdu, il serait même incapable de retrouver le chemin du campement! Certes tout autour de lui, tout était vert, montagneux, des arbres poussaient partout, mais surtout... Tout était désert! Et dans un endroit désert on ne peut pas trouver des gens! Et sans gens pas d'informations! Il ne savait pas combien de dizaines de kilomètres il avait parcouru en marche forcée mais ses jambes commençaient à faiblir. Il avait de plus trop bu d'eau, des étangs et ruisseaux qu'il avait rencontré au passage, il craignait de tomber malade, après tout l'eau véhiculait des maladies comme lui avaient avec justesse ces amis nains appris. Mieux valait (et de loin) la bière!

Il commençait sérieusement à regretter de les avoir lâchement abandonnés, il ne pouvait s'empêcher de penser que son caractère humain mêmes après plusieurs années passées avec les nains avait repris le dessus! Mais c'était stupide! Il était trop grand pour contenir une âme de nain, sa mère lui avait raconté plusieurs légendes à ce sujet! Il n'avait donc pas à s'en vouloir pour ça! Que peut-on faire contre la loi des dieux! Un humain est un humain, un nain est un nain. Crénom de nom. Ceci dit cela ne résolvait en rien son problème. Il n'aurait jamais eu ce genre de problèmes s'il était resté avec les nains, car ils connaissaient le pays comme leurs poches.

Au bout de ce qui peut sembler une éternité, il s'aperçut que la nuit tombait, et c'était ( que tous les dieux réunis le protège), une nuit de pleine lune! Une nuit pour les vampires, loups garou et autres esprits malfaisants, et lui était perdu seul au milieu d'un endroit désert entre forêt et montagnes. Bien que la simple pensée de ces premières créatures impies et malfaisantes, rongeant le monde, lui donna un peu d'énergie! Il devait à tout prix sortir de ces montagnes, pour détruire le plus possible de ces monstres assoiffés de sang, pour contenir la lèpre de ce monde que l'on appelait sous le nom de vampire! Il se mit à arrêter de se plaindre intérieurement, et rechercha des solutions pour se tirer de là. Il vit alors une petite colline d'où on pouvait sûrement voir une partie de la vallée, de là il pourrait voir si il n'y avait pas des habitations. Il entreprit donc de grimper, et ne vit rien...Rien...rien à part un petit chemin qui descendait. Et un petit chemin croise fatalement un plus gros chemin, qui en croisera à son tour un plus gros et encore un plus gros...Et plus le chemin est gros plus on a de chance de croiser des...êtres humains!

Il se mit donc à descendre la pente, et à suivre le petit sentier. Et tout se passa suivant les prédictions de Art. Et il voyait éclairé par la seule lumière de la lune de plus en plus de traces d'êtres humains, certes ce n'étaient pas des traces importante des fermes, des champs, des lumières au loin. Plusieurs heures plus tard, il tomba sur une habitation avec une pancarte, et son cœur bondit de joie. C'était une auberge! Il ne put s'empêcher de penser à la fois où avec les nains, ils étaient ressortis tellement ivres qu'ils n'avaient plus de sous pour se payer à manger. Et étaient allés manger un âne dans le champs voisin, ils s'étaient tous réveillés avec les paysans fous furieux qui leur lançaient des pierres, ils avaient remboursé une partie de l'âne grâce à du troc et les quelques réserves d'argents qu'ils avaient. Bizarrement Art en avait un bon souvenir. Il rentra en trombe comme il l'avait fait à chaque fois qu'il était rentré dans une auberge avec ses confrères nains. Il ne put lire l’écriteau avec marqué « Le divin » dessus, et ne pris pas le temps de voir que tous ceux qui étaient réunis en ce lieu, n'étaient pas forcément les plus pauvres de la région. Et il alla directement voir l'aubergiste, mais fut trop exité pour voire que c'était un prêtre, et commanda de la bière. Et lui demanda d'une voir forte et joviale, du genre qui intimide quand même.
« Tavernier, de ta bière et de la meilleure, et pas de celles qui sont tellement jaunes et chaudes qu'elles donnent toutes l'impression d'être sorties de la vessie d'un âne! »

Toute l'auberge le regarda, mi amusé mi outré, il se sentait de nouveau en terrain connu.

...Suite de l'histoire--->
Revenir en haut Aller en bas
 

Retour à Mannheim (solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Harmony :: CONTREES :: Midgard - Royaume des Humains :: Territoires Eivind :: Les Tavernes :: Le Divin-