Partagez | 
 

 Mission - Partie III - [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chevalier
Adrena L'Ulaunavatar

 :Peuple :
Humain
 :Âge du personnage :
22 ans
 :Equipement :
Une sihelverd et quelques biscuits rassis


* * *

Vêtements:

MessageSujet: Mission - Partie III - [Terminé]   Sam 11 Juin 2011 - 23:46

    Ses mains frémirent au contact de l'eau. De ses doigts malhabilement entrelacés, elle forma une coupe, de chair et de sang. Elle cueillit à même le ruisseau le divin nectar, dégouttant le long de ses bras dénudés, traçant de fins sillages humides, emportant la fine poussière dorée qui la recouvrait alors comme une seconde peau.

    Délectons-nous.

    Délicatement, elle effleura la surface miroitante de ses lèvres entrouvertes et aspira doucement le liquide. Sa gorge parcheminée semblait se consummer de l'intérieur et le contact frais de l'eau avec sa chair vivement rosée alluma le feu de son envie. Une seconde fois. Plus d'avidité. Elle l'avala à grosses gorgées, éclaboussant son visage tanné par le soleil et la fatigue. Une troisième fois. Plus de volupté. Elle déversa le tout sur son front, comme une ablution baptismale. Elle se lava de ce qu'elle était, rejeta tout en bloc. Elle se lava de lui. Ses souvenirs dégoulinaient le long de ses lèvres tournées vers le ciel. Ses cheveux, masse dorée, ondulaient doucement le long de ses hanches tandis qu'elle plongeait ses jambes dans le ruisseau, profond seulement d'un ou deux pieds.

    Elle y était, enfin. Le pays des elfes s'offrait à elle comme une femme bienheureuse; Lyzangard, les terres éternelles. Doucement, elle défit le bandage qui lui enserrait la tête et cachait l'affreuse bosse qui avait pris une teinte globalement violette et commençait à virer au vert par certains endroit mais, fort heureusement, avait arrêté de suinter. Elle le plongea dans le ruisseau afin de l'imbiber de la douce fraîcheur des montagnes, laissant le courant nettoyer le tissu qui claquait à sa surface avant de le renouer fermement autour de son crâne. En contrebas, sa jument s'abreuvait à l'abri d'un bosquet d'arbres. Après plus de deux jours de course, il était évident que toutes deux avaient besoin de faire une pause. Un silence apaisant les englobait, il n'y avait rien qui pouvait couvrir le bruit du ruisseau qui gazouillait, rien qui n'effrayait les nombreuses créatures des terres sauvages; Aranwë respirait et ses habitants comme une seule entité symbolisait la pureté de la nature et le vif esprit de sa liberté. Adrena n'y serait jamais accepté, elle le savait. Ses voisins n'avaient que la gentillesse - la diplomatie - de la laisser traverser le pays pour accomplir son devoir envers son royaume.

    Quel devoir ? Ses pensées étaient tendues comme la corde d'un arc bandé. La pointe de la flèche fixait l'horizon. Un horizon d'or et de lumière qu'aucun oeil, aussi pur soit-il, ne pourrait soutenir. L'équilibre parfait entre son coeur et sa tête. Le point fixe et indicible qui reliait deux envies, deux destins, deux peurs. La lumière d'un avenir glorieux, l'or de son regard, l'or d'un avenir heureux. Qui était-elle ? D'où venait-elle ? Pourquoi était-elle ? Que voulait-elle ?

    Le soleil déclinait lorsque enfin, son esprit apaisé lui permit de reprendre sa route. Route qui devait la mener quelques temps plus tard en Alfheim, capitale des elfes. Son passage y fut bref, sa mémoire marquée à jamais par la magnificence des édifices, la douce grâce des habitants et leurs regards à la pureté enfantine, à l'éclat vengeur acéré. Eclairée par le soleil, elle seule pouvait prétendre être la deumeure terrestre des Dieux. Tout reflétait la lumière, la candeur, la délicatesse. De la plus fine des rainures du marbre blanc qui formait le dallage impeccable du sol, aux pointes de cristal qui ornaient le haut des oriflammes bordant les rues. La chevalière songea l'espace d'un instant à la façon dont les regards enflammés, ou au contraire insonsables, des elfes se mariaient à merveille avec la pierre immaculée des bâtiments. Froid, distant, contemplant ces insectes d'homme du haut de leurs centaines d'années, de leurs millénaires.

    Il était déjà temps pour elle de reprendre son chemin. Non, son peuple n'était pas fait pour la contemplation.

    La jeune femme trouva un sentier qui la conduisit hors de la ville. Elle n'avait pas d'indications sur l'endroit précis où elle devait se rendre... En revanche, elle savait quoi y trouver. Elle seule le savait à vrai dire. Les informations sétaient muées en un tas de cendre dès qu'elle eut quitté Manheim.

    Des bateaux... Une flotte. Elle établierait son campement près de la berge, à l'abri d'une grotte épargnée par la montée des eaux. On avait déjà fait du repérage pour elle. Adrena n'était pas l'oeil, ni le nez, ni le cerveau; elle était la main.

    La malédiction de ses pouvoirs a tourmenté sa vie
    Obéir à la couronne était un crime sinistre
    Son âme était torturée par l'amour et par la douleur
    Il se serait certainement enfui, mais le serment l'a incité à rester.


    Enfin, il lui fallait admettre qu'elle n'en réchapperait probablement pas. "Quant à la mort, je ne préfère pas y penser... Elle pourrait très bien me cueillir demain vous savez. Un combat pour l'honneur du Roi." lui avait-elle dit.

    C'était on ne peut plus vrai.
Revenir en haut Aller en bas
 

Mission - Partie III - [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Harmony :: CONTREES :: Lyzangard - Terres des Elfes :: Territoires Sauvages :: Forêt D'Aranwë-