Partagez | 
 

 Une journée au bord du lac [Solo] - {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elfe
Dyrlian Eslinavatar

 :Peuple :
Elfe sylvain
 :Âge du personnage :
97 ans
 :Equipement :
Une dague, un brin d'amour-propre et une pointe d'humour piquant


* * *

Vêtements:

MessageSujet: Une journée au bord du lac [Solo] - {Terminé}   Sam 9 Juil 2011 - 1:31

Le jour se leva et atteignit enfin les rues de la ville de Lleya, située à une cinquante kilomètres de Mannheim. Tout comme moi, d'ailleurs. Après une journée de marche supplémentaire, et une nuit à la belle étoile de plus, je mettais enfin les pieds dans l'enceinte de la cité des mages.
La ville était plutôt calme, mais cela pouvait s'expliquer par l'heure matinale. Enfin, en toute honnêteté, je voyais mal les mages s'agiter de si tôt. Et puis, toute la population ne devait pas être que de ces ensorceleurs puissants ou novices, il devait bien y avoir une partie de la population qui ne se consacre pas à l'étude des Runes...
J'observai tout autour de moi, intrigué. Le blanc et le bleu de la ville se mariaient à merveille, et cela ne m'étonnai pas qu'on mentionne cette ville avec une certaine émotion. Mais, selon d'autres dires, Mannheim serait encore mieux. J'allais le constater par moi-même le lendemain au soir. Je comptais profiter d'un jour de repos à Lleya, et de me remettre ensuite en route vers la capitale du Midgard.
Je marchais dans les ruelles, déambulant et me délectant de cette vision étrange, que je n'avais encore jamais vu. Je n'avais jamais vraiment visité de villes : j'avais tout le temps vécu dans un petit village, et seule Argos avait pu me donner un aperçu de cette civilisation urbaine. Mais Lleya ddépassait de loin la cité côtière. Pour le moment, tout n'était que ravissement à mes yeux... Tout était, justement, magique.
Je montais une petite ruelle, et, arrivé en haut, ce que je vis me coupa le souffle. J'avais devant moi une vue prenante d'une tour magnifique, blanche elle aussi, faite dans je ne savais trop quelle matériau, et, à l'arrière-plan, le fameux lac qui bordait cette ville-ci et Mannheim.
Si le paradis existait, Lleya s'en rapprochait vraiment...

***

Le seul bémol qui je dus admettre lors de cette visite fut l'aspect taciturne des habitants. Même alors que le soleil était haut dans le ciel, et que la vie aurait dû battre son plein dans n'importe qu'elle autre ville, ici, les rues restaient pratiquement vide de paroles. Ou alors très peu, échangées à la va-vite, sussurées, portées par le vent...
L'atmosphère du centre-ville étant de ce fait un peu mystérieuse et intimidante pour qui n'a jamais été habitué à vivre ici, je me dirigeais vers le lac. Une fois arrivé sur la berge, je m'assis au bord de l'onde, et regardai autour de moi. L'herbe poussait petit à petit, et la saison commençait à la faire devenir jaune. Le lac était immense. De là où j'étais, je ne visualisais ni la berge boréale - mais c'était plutôt logique vu qu'elle se situait à plus de trente kilomètres de là où j'étais -, ni la berge orientale - qui pourtant, elle, était plus proche -, et cela donnait l'impression d'être assi non pas en face d'un lac, mais d'un océan. Un océan dont l'eau avait un goût d'eau de pluie, à la place de cette note marine de sel et d'embrun qu'apporte toujours les mers d'habitude...
Je restai là, à contempler l'immensité du lac, mes bras repliés sur mes jambes, et la tête sur mes genoux. Sans que je m'en rende vraiment compte à l'instant même, un vide se fit en moi, un noeud se défit en mon for intérieur, et une profonde sérénité m'envahit. Je finis par sourire, étonné de cet état de béatitude. Était-ce le lac ? Était-ce l'atmsophère emprunte de magie de Lleya ? Était-ce un savant et subtlie mélange de ces deux entités ? Nul ne saurait le dire, mais aucune réponse n'aurait pu enlever ce charme.
Finalement, le soleil fila vers l'ouest et, avant de passer la ligne d'horizon,il laissa un dernier rayon rouge éclairer le lac et le transformer en un bain de sang et d'or.
Je finis par le relever, et m'étirer. Puis, je soupesai ma bourse : elle n'était pas bien remplie, et mes maigres économies cliquetaient faiblement. Si je voulais en garder pour ma visite de Mannheim, qui était pour le moment d'une durée indéterminée, il me faudrait me passer de chambre encore une fois ce soir. Je rentrai tout de même en ville, pour aller acheter un petit quelque chose à manger, car je n'avais pas la moindre envie de partir le ventre vide encore une fois...
Je jetai un dernier regard sur le lac dans la pénombre du crépuscule. J'essayai de me rappeler son nom, mais, au bout de quelques minutes, me rendit compte que je n'avais jamais entendu son nom, et il me semblait bien qu'il n'en ait pas. Qu'à cela ne tienne, j'allais lui donner un nom pour ma mémoire personnelle. Je réfléchissais, et, finalemnt, je proposai à voix haute.

"El Talken delen Anerian.", fis-je dans ma langue, avant d'enchaîner sur le langage humain, "L'Océan des Espoirs..."

Pas peu fier d'avoir trouvé un nom que je trouvais assez poétique, je rentrai en ville. Il me fallait maintenant m'acheter une petite portion de nourriture à grignoter en route, quitter la ville et me préparer à une autre journée de marche le lendemain.
Pendant ce temps, l'Océan des Espoirs scintillait à la lumière de la lune montante...
~ FIN DU TOPIC ~
Revenir en haut Aller en bas
http://eragon-heavenghost.forumgratuit.org/
 

Une journée au bord du lac [Solo] - {Terminé}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Harmony :: CONTREES :: Midgard - Royaume des Humains :: Territoires Eivind :: Lleya :: Les Rues-